Accueil

Un avenir menacé

Le parc canin d’Outremont a été créé en 1997 par la demande et l’effort soutenu de citoyens-propriétaires de chiens. Ce parc siège au top 10 des plus grands parcs canins au Québec. Ce parc se situe au centre de plusieurs arrondissements qui bénéficient de son unicité : une superficie de plus de 8000 mètres carrés, un aménagement paysagé réfléchi, incluant une ancienne piste d’athlétisme qui favorise l’exercice physique des propriétaires de chiens, ainsi que plus de 50 arbres matures.

 

Ce parc est multigénérationnel, familial et vivant. Il est fréquenté 365 jours par année, beau temps, mauvais temps. Pour plus de la moitié de ses usagers, ce parc a été un facteur important dans le choix du lieu de leur résidence actuelle.

 

L’Association du parc canin d’Outremont (APCO) s’opposons au prolongement de l’Avenue Thérèse-Lavoie-Roux et, à plus long terme, au projet de développement immobilier prévus sur le site actuel du parc canin et planifiés dans le cadre du réaménagement urbain du campus MIL et ce, malgré les représentations de l’association depuis le tout début du processus de consultation de ce projet.

 

Ces développements auront comme impact de détruire le parc canin et d’enlever des droits acquis à des citoyens qui le développent et le chérissent depuis plus de vingt ans. Nous invitons nos élus à rêver d’une ville accueillante pour les chiens, une ville qui ne marginalise pas cette population pourtant si importante et, ayant des impératifs biologiques reconnus par nos lois. Une ville qui privilégie d’offrir à nos chiens des espaces généreux, accueillants et surtout durables pour courir, sans laisse, en liberté.

 

Le Parc Canin d’Outremont répond parfaitement à plusieurs besoins essentiels chez les chiens. Au contraire de l’amputer ou le détruire, nous vous invitons à voir ce parc unique comme il est, c’est-à-dire un vritable joyau utilisé par des milliers de citoyens et qui mérite d’être protégé et intégré aux milieux environnants.

 

Emplacement

Angle McEachran et Du Manoir, au pied du viaduc qui relie l’arrondissement d’Outremont à Ville Mont-Royal.

Superficie

La superficie du parc est de 8262 mètres carrés, soit une superficie de 1,2 fois la taille d’un terrain de soccer régulier de 7000 mètres carrés.

parc.canin.outremont.jpg

Caractéristiques

  • Clôturé et bordé de toutes parts par des haies d’arbres qui offrent l’avantage de garder ce lieu intime et d’embellir sa façade externe.
  • Cinquante-trois arbres matures offrant de l’ombre bienfaisante pour tous, ainsi qu’une quantité de verdure abondante.
  • Deux entrées munies de sas : sur Thérèse-Lavoie-Roux au sud et sur l’avenue Bates au nord.
  • Une ancienne piste d’athlétisme asphaltée qui favorise la promenade et qui offre une surface précieuse sans boue lors de pluies ou de fontes des neiges printanières. Cette piste déneigée l’hiver, permet l’activité physique humaine toute l’année.
  • Un abribus recyclé, situé à l’extrémité nord de la piste d’athlétisme qui offre un refuge bien apprécié des usagers du parc lors de pluie, de froid intense ou de vents forts.
  • Une fontaine d’eau, des bols et un branchement pour hose et fusil à eau sont à la disponibilité des usagers, mis à part lors de la saison hivernale.
  • Un panneau d’affichage permettant la publication d’annonces et de communiqués.
  • Deux distributeurs de sacs plastiques biodégradables; gracieuseté de l’entreprise Mondou.
  • Bancs publics
  • Poubelles
  • Des tables à pique-nique
  • Un ensemble de pelles à ramassage est à la disponibilité des usagers.